Play Off Nationaux – L’exploit des Cèdres

FORMIDABLE !!!!

Et oui ! L’association Squash des Cèdres a réussi l’exploit de présenter 3 équipes aux phases finales des Championnats de France à Nîmes le 5 et 6 juin 2010.

UNE MEDAILLE DE BRONZE !!! pour l’équipe homme en national 2 !

Cette équipe est composée de :

– Jérôme Dadot, n°19 français, membre du pôle Espoir du Mans . A la rentrée il ira s’entraîner au Pôle France à Aix et visera les qualifications en équipe de France.

– Billy Paton, n°30 français, vainqueurs de plusieurs opens régionaux et surtout Réunionnais !

-Mathieu Fort, n°32 français, capitaine de cette belle équipe

-Jocelyn Martin, n°41 français, champion de France 3ème série

-Ferdinand Conty, 3 titres de champions de France en catégorie jeune.

On finit second de la poule Nord au cours de la saison régulière. L’équipe a été performante sur le terrain et soudée à l’extérieur, une vraie famille. Nous sommes donc ravie de se retrouver pour cette dernière et ultime journée. Surtout que l’on y va avec les 2 autres équipes des Cèdres. 15 joueurs, 2 véhicules, 1 800 kilomètres et 16 heures de route. Le week-end s’annonce être de grande qualité.

Nous commençons donc contre l’équipe de Marseille composé de gros joueurs.

– Ferdinand Conty perd le premier match contre meilleur que lui. Il réussit tout de même à prendre un jeu en donnant le meilleur de lui même – 3/1.

– Le deuxième match oppose Jérôme Dadot à Benjamin Lagier. Jérôme gagne le premier jeu mais c’est très difficile car il fait super chaud. Il perd les 3 suivants (9/11 ;11/4 ;11/4 ;11/4). « Je pense qu’il s’était plus entrainé que moi avant le tournoi et qu’il était beaucoup plus habitué à la chaleur de ses derniers jours ».

– Billy s’engage dans le 3ème match contre Sollazo Nicolas (2B90). Malgré un arbitrage très local et injuste il réussit à gagner tout en restant calme: 3-1.

– Jocelyn gagne contre Maxence Deperetti sur le match décisif, il ne devait pas lui donner de jeu, chose faite, il gagne 3/0.

On remporte donc le premier tour aux jeux avérage : 2-2 et 8 jeux à 7.

Le soir nous rencontrons l’équipe de Bron en demie finale, elle est composée de stars ! Julien Balbo, Christophe Labit, Christophe Montagnier, du lourd !

– Jocelyn commence contre l’ex numéro 3 français, Mr Montagnier, il joue un match difficile. Solide et sérieux, il nous sort un match de grande qualité et gagne 3-1.

– Jérôme joue contre Julien Balbo (n°6 francais). « Il n’y a pas eu photo, il est au-dessus de moi et même si je pense avoir bien défendu mes chances le score est sévère : 11/3 11/3 11/1 je l’ai mis quelques fois en difficultés même si il m’a manqué la finition. »

– Billy en n°2 gagne 3/1 contre Fouin Eric. Un score qui nous permet encore de passer en finale si on gagne 3/0 ou 3/1 le match décisif.

– Je monte sur le terrain pour affronter leur n°3, Christophe Labit ex 14 français. Je ne sors pas mon plus beau squash et avec son bras magique il me bat 3/1.

Le lendemain, on joue donc la place sur le podium contre Maxeville, équipé très homogène. On compte bien tout donner pour y arriver, la 3ème place, on la veut !

– Jocelyn nous sort un match extraordinaire contre Alex Broka et gagne 3-2, c’était chaud chaud chaud !

Jérôme joue Alexandre Benassi. « Je démarre très mal en perdant les deux premiers jeux 11/9 et 11/4 bien que je mène 9/7 dans le premier. Dans le troisième jeu à 9/6 contre moi je me suis dit que je ne pouvais pas me permettre de perdre 3/0 vu le résultat d’avant et je me suis dit qu’il fallait que je donne tout ce que j’avais car c’était le dernier match, je le gagne donc à l’arrache 12/10. Je l’ai senti usé physiquement, je continue donc dans ma stratégie de jeu en l’empêchant de prendre les balles à la volée, je gagne le quatrième jeu 11/9. Place au 5ème jeu, Je savais à ce moment là qu’il était marqué physiquement mais aussi mentalement j’ai commencé à creuser l’écart et à 10/8 je passe a coté de mes deux balle de match, crispé j’ai dû trop pensée à la victoir. Alexandre s’est arraché sur toute mes balles et les a sauvées j’ai eu une autre occasion à 11/10 pour moi mais la encore il l’a sauvé et a pris l’ascendant. J’ai du à mon tour sauver des balles de match mais ce n’a pas suffit et je perd le dernier jeu sur le score de 17/15. Je suis trop déçu car j’avais fait une belle remontée. »

– Billy, fatigué de tous ces gros matchs perd 3/2 contre Votion Christopher ass 1N30.

– Je bats Gilles Petitjean sur le score de 3-0.

Billy : «  L’équipe a atteint son objectif, c’est à dire les play-offs et la médaille. On c’est bien battu toute la saison pour cela, et je dis vivement la prochaine saison. Concernant mes matchs, je me suis donné à fond et jusqu’au bout du tournoi. Premier match très dur mentalement à cause d’un mauvais arbitrage mais je réussi à prendre sur moi-même pour gagner. Je termine les play-offs sur un gros match, après avoir dormi avec des crampes la nuits, je perds 3/2 contre un jeune Belges, je sauve la balle de match dans le 4ième set à 10/5 avec une crampe à la cuisse, et je réussi à gagner le set malgré tout. Même si je perds je suis satisfait parce que je me suis battu pour l’équipe. Je garderai de bons souvenir de ce week-end et de toute la saison avec l’équipes. Merci les chouchous. »

Jérôme : « On était une vrai équipe et mes coéquipiers ont assuré leurs matchs pour qu’on puisse obtenir cette médaille de bronze et la première pour moi .Ca m’a d’autant fait plaisir que la plupart de mes coéquipiers sont des réunionnais, tout comme moi 🙂 !! »

Chez les filles, en National 2, une équipe féminine avec des joueuses talentueuses; qu’on en juge :

– Nathalie Emery, ex première série

– Emmanuelle Lebrun, Championne de France 3ème série 2009-2010

– Sophie Tossut, ex N° 7 francaise

– Marika Piraux, seconde série

Elles finissent à la 6ème place. Nathalie Emery, capitaine de l’équipe des Cèdres vous raconte :

«  L’équipe 2 femmes des Cèdres, évoluant en N2, partait pour ces Play Offs sans grande prétention ! En effet, nous nous sommes qualifiées de justesse à cette phase finale au cours de la dernière journée.

L’équipe composée de Marika Piraux (2D161), Sophie Tossut (2C101), Emmanuelle Le Brun (2B76) et Nathalie Emery (2A46), comptait davantage sur sa bonne humeur et son enthousiasme plutôt que sa forme physique (3 blessées sur 4 cette année !) pour marquer quelques points !

C’est donc sans surprise que nous avons affronté au premier tour la tête de série n°1 de la poule A : Le Stade Français.

Malgré une préparation stratégique de la composition de l’équipe par tirage à la courte paille, notre défaite 3/0 ne s’est pas révélée aussi écrasante en terme de jeux et de combativité! Emmanuelle Le Brun a livrée une formidable bataille contre Caroline Grangeon (2A37), mais s’est inclinée 12/10 au cinquième.

Sophie Tossut perd 3/1 contre Laurence André (2B67).

Nathalie Emery perd 3/0 contre Elisabeth Marty (1N27)

2ème rencontre pour les places de 5 à 8 contre l’équipe de La Rochelle, déjà rencontrée lors des journées.

Victoire 2/1 : Marika Piraux bat Emilie Boucherie (3B276) 3/0, Sophie Tossut bat Léa Boyer (2D133) 3/0 et Emmanuelle Le Brun livre encore un match très disputé contre Sabrina Belliot (2B69) mais sans parvenir à conclure et perd 3/1.

Dernière rencontre pour la place 5/6 contre l’équipe de Rouen, rencontrée également lors des journées.

L’équipe essuie une défaite 2/1, malgré 2 matchs proches de la victoire. Marika Piraux, bien que menant le premier jeu et très motivée devant son adversaire Elfried Hedouin (2C113) n’a réussi à s’imposer et perd 3/1. Nathalie Emery après 2 remontées spectaculaires dans le 2ème et 4ème jeu (menée 8-3), elle concède le match à Christine Perez-Lesage (2A52) malgré une dernière tentative d’une nouvelle remontée au jeu décisif. Quant à Emmanuelle Le Brun, elle termine la rencontre avec une belle victoire contre Agnès Romain (2C100) 3/1.

Très bonne ambiance lors de ce déplacement à Nîmes qui comptait 3 équipes du club du Mans, ce qui est exceptionnel en National (seul club en France !) avec un accueil et une organisation presque parfaite qui nous a fait presque oublier la configuration du club pas toujours adapté à ce type de compétition (vestiaire très petit chez les femmes, circulation difficile entre les courts) et cette chaleur insoutenable, près de 40°C, qui n’a pas toujours convenue aux joueurs venus du  « nord » !

MAIS, nous sommes prêtes à revenir l’année prochaine toujours aussi motivées !!

En National 3 masculin l’équipe 2 des Cèdres menée par Yoan Autret, numéro 37 français, finit à la sixième place. Son capitaine, Jessone Defez vous raconte leur histoire :

«  Alors que les 2 autres équipes devaient commencer le samedi matin, nous avons la chance de faire notre 1ère rencontre à 14h00. C’est l’avantage de finir 1er de la saison régulière ! Tout le temps de prendre un petit café pour certains et faire leur DS de maths pour d’autres  mais aussi de s’acclimater aux 40° C sur les courts. Nous en profitons pour observer nos futurs adversaires (rencontre Nîmes/Wam) et à ce moment là, on se dit vraiment que quelque soit l’équipe, on va prendre cher !

C’est tous comptes faits l’équipe de Nîmes qui aura la primeur de nous sortir mais très chaud en fait !

-Ca commence par notre Steph qui nous fera bien plaisir tout le week-end. Enfin du Steph libéré qui nous sort le grand jeu à coup de lifts, double-murs tête de travers et j’en passe. Son adversaire n’arrivera jamais à rentrer le jeu bien incapable de comprendre le jeu de Steph (je compatis !).

– Au tour de notre cadet Yoan qui a fort à faire contre Damien Volland. Ca commence très fort avec des échanges longs et accrochés. Ils courent les gamins ! 1er jeu Damien. Yoan déjà bien entamé change totalement de tactique au 2ème jeu sous les yeux de papa Lecomte : pas de poids dans la balle, lobs, amortis, fixations. On dirait vraiment qu’il joue dans une équipe de vieux et ça marche ! 2ème jeu Yoan. Au 3ème jeu Damien remet du poids dans la balle, Yoan essaie de s’accrocher puis lâche complètement. Je remue notre Yoan pendant les 1m30 genre « tu vas te bouger » « j’ai envie de vomir » « je veux pas le savoir ». 4ème jeu : re-branlée et gain du match par Damien. Et Yoan qui nous fait 3 belles galettes en sortant du match… Bon, c’était pas une question de motivation.

– A mon tour d’entrer contre Jérémy Malavialle. J’ai pris une fessée comme je n’en avais pas pris depuis longtemps. Bref, un 3/0 sanglant sans pouvoir trouver la moindre solution.

– A Nico d’entrer en jeu. C’est simple : il doit impérativement gagner 3/0 pour qu’on remporte la rencontre. Le suspense tournera court. Nico un peu stressé fait trop de fautes et son adversaire Jérôme Boyadjan arrache le 1er jeu. Les 3 jeux suivants seront pour Nico mais c’est trop tard.

Nous perdons la rencontre au nombre de points…

La 2ème rencontre contre Tadamy sera plus expéditive : Colas, Yoan et moi-même nous débarrassons assez facilement de nos adversaires. Alors qu’il est hyper tard et que nous avons bien faim, notre Nico s’engage dans un match sans fin. Au 3ème appel pour la paella, il perd enfin son match dans le 5ème jeu 😉 Et ça le fait marrer le con !

3ème rencontre le lendemain contre ASL Robertsau. Colas gagne le 1er match toujours un peu stressé mais le résultat est là.

– Yoan se bat contre un jeune tchèque assimilé 17 français et fera un bon match. Je remercie le tchèque de nous avoir montré que l’on pouvait cramer notre jeune !

Le 3ème match sera un festival de lancé de raquette et de claquage de porte. Un adversaire pas facile à manipuler et qui aura la tactique parfaite pour couper court les échanges. Ah ! Vous ai-je dit que c’était moi qui jouais ? Non ? Promis, je me tiendrai bien sur le court dans le futur (enfin j’essaierai).

Et on finit par Steph qui rentre gentiment dans le match et profite d’un adversaire endormi pour prendre le 1er jeu. Puis le niveau est monté sérieusement et il faudra un très bon Steph pour se défaire d’un adversaire coriace (5 jeux quand même).

Nous perdons la rencontre au nombre de jeux…

En conclusion, c’est toujours un plaisir de venir aux playoffs et de voir les stars jouer (le match Lincou/Willstrop restera un grand moment !). Nous ne finissons que 6 mais pas de regrets : nous sommes tombés sur plus fort que nous. Rendez-vous l’année prochaine !

Mots-clés :

Le secrétaire